AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

LOUHAN ❞ no you don't have to wear your best fake smile
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité

Message(#) Sujet: LOUHAN ❞ no you don't have to wear your best fake smile Mar 26 Mai - 4:21

nathéan louhàn callaigh
ft. louis tomlinson

nom ⊹ callaigh. rien de bien prestigieux. un nom de famille d'origine irlandaise, comme toute la famille de mon paternel. on as pas changer le monde, mais on est une véritable famille et je suis fier de porter ce nom là! prénom ⊹ nathéan louhàn. ne me demandez pas d'où cela peut bien venir, j'en sais absolument rien. je crois que nathéan est le prénom d'un de mes ancêtres, mais j'en suis pas trop sûr. je sais que ma mère a choisi louhàn et je dois dire que ça me plaît. au moins, il y en a pas deux qui s'appelle comme moi. surnom ⊹ lou. surnom donner par ma petite soeur depuis son plus jeune âge et surnom qui ne m'as jamais quitter depuis. âge ⊹ vingt-trois ans, vingt-quatre dans quelques mois et ça me désole. je suis vieux et c'est nul.. date et lieu de naissance ⊹ je suis né ici à Columbus, le 28 août 1990. origines ⊹ j'ai des origines Irlandaises de part mon père, sinon la famille de ma mère est totalement américaine. nationalité ⊹ américaine. situation ⊹ oula. vous avez cinq minutes pour que je vous explique? je suis en couple avec une femme, pour faire croire a mes proches que je suis hétéro, mais en réalité c'est un énorme mensonge et je suis amoureux d'un homme. vous avez compris? orientation sexuelle ⊹ je prétends être hétéro, mais je suis tout ce qu'il y a de plus homosexuel, désolé mesdemoiselles. groupe souhaité ⊹ citizens. année (pour les students)⊹ écrire ici. études ⊹ j'ai mon diplôme du Lycée et c'est tout... emploi ⊹ je travaille au restaurant universitaire la journée et dans un bar certaines nuit de la semaine et surtout le weekend. avatar ⊹ louis tomlinson. crédits ⊹ pandora & anaelle.

behind the computer ⊹
pseudo pain d'ep. prénom estelle. âge vingt-deux ans. scénario/inventé/linksbox tout inventé. où as-tu connu BAP ? j'étais sur l'ancienne version. participe/participe pas au summer event? participe. crédits anaelle & pandora. ton avis j'aime beaucoup, le design est magnifique   . autre chose  

more about you ⊹
je suis sans aucun doute le garçon le plus têtu qui existe, je déteste avoir tords et je supporte pas que l'on aille dans le sens inverse du mien. ⊹ quand je me sens pas très bien, je me mets des épisodes de F.R.I.E.N.D.S. je connais tous les épisodes par coeur et je ne m'en lasserais jamais. ⊹ il n'y a rien que je ne ferais pas pour ma famille, je les aime plus que tout et je suis prêt a tout les sacrifices pour eux. ⊹ petit, j'apprenais à faire du vélo avec mon père et j'ai freiner trop fort. je suis passer par dessus mon vélo et je me suis ouvert le nez. depuis j'ai une petite cicatrice. ⊹ je peux être très tête en l'air et j'oublie toujours quelque chose en partant de chez moi. ⊹ le patron du bar où je bosse en ce moment ne voulait pas m'engager. un soir, une de ses serveuses traînait trop et j'ai entendu le patron râler. je suis passer derrière le bar et je me suis mis à bosser. j'ai tellement fait mes preuves qu'il m'as remercier en m'amenant un contrat de travail. ⊹ je suis quelqu'un de très jaloux et très possessif. sans doute pour cela que je n'ai jamais réellement été en couple. ⊹ Noah, mon petit frère dors souvent à la maison et il veut toujours dormir avec moi. je suis donc souvent le doudou de mon petit frère de quatre ans. ⊹ je suis souvent silencieux, mais cela n'empêche pas que j'entends ce qu'on dit autour de moi et que j'ai souvent mon propre opinion. ⊹ la première fois que j'ai embrasser un garçon, j'étais bourré et ce n'était qu'un stupide pari. j'ai fini par sortir avec ce gars là. ⊹ je le montre que très rarement, mais je peux être assez sensible et dans le fond j'ai une âme de romantique
survole les images.

citizens



Dernière édition par N. Louhàn Callaigh le Mar 26 Mai - 4:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: LOUHAN ❞ no you don't have to wear your best fake smile Mar 26 Mai - 4:24

because everybody has a story
Nobody needs a best fake friend

 
21 Décembre 2014,

Je viens à peine de rentrer du boulot. J’ai couru toute la journée et j’ai encore couru pour rentrer chez moi à l’heure. Je suis essoufflé, j’ai les cheveux qui partent dans tous les sens et je dois avoir des cernes de trois kilomètres, mais j’ai pas le temps d’arranger tout ça. Je jette mes chaussures dans l’entrée, me jette sur mon canapé/lit et allume rapidement mon ordinateur. Je me connecte sur Skype et j’ai à peine le temps de faire un mouvement que j’ai un appel entrant. Un immense sourire se dessine sur mes lèvres alors qu’une image un peu floue apparaît sur mon écran. « Je suis en retard désolé. » Un léger rire se propage dans mon salon et je me mets à rougir comme une adolescente. Un sourire de Eliàn et je m’enflamme. « Je t’attendais sagement t’inquiète pas. » Je me mets à sourire de nouveau.

15 Novembre 2014,

J’ai passé la soirée à dessiner tout en étant affalé sur mon canapé, j’aime bien faire ça. La plupart du temps, ça me détends. Surtout quand j’ai eu une journée de merde au travail. Ce soir j’ai dessiné le super héros de mon enfance : Batman. Je dois dire que je suis assez fier du rendu. Enfant je prenais des cours, j’ai dû arrêter parce que c’était trop cher, mais j’ai pas abandonner. J’ai appris tout seul dans mon coin et aujourd’hui je me débrouille pas trop mal. Je suis rarement pleinement fier de mes dessins, mais celui-là je l’aime bien alors je le prends en photo et le poste sur ma page Twitter. Je suis pas quelqu’un de très populaire là-dessus, mais j’ai envie d’avoir un peu d’avis. En une heure j’ai plus d’une centaine de retweet et surtout un commentaire qui me touche tout particulièrement. Un garçon. Eliàn selon son pseudo. Je ne le connais pas, mais ses mots me touchent réellement alors je décide de le follow pour le remercier. S’engage une longue conversation sur les super héros et sur lequel est le meilleur de tous. On est pas vraiment d’accord, mais on discute là-dessus pendant une bonne partie de la nuit. Je pensais ne jamais lui reparler. Pourtant il est revenu le lendemain et quelques jours plus tard aussi. En un mois on se parlait tous les jours. Voilà comme j’ai connu Eliàn.


21 Décembre 2014,

« Tu as l’air fatigué mon Louhàn. » « J’ai eu une longue journée au travail. » « Rappel moi pourquoi tu bosse dans ce café déjà ? » « Parce que j’ai pas le choix… » Je l’entends soupirer et baisse la tête presque honteusement. « Tu pourrais reprendre tes études, t’as lar… » « On a déjà parlé de ça un million de fois Kian, j’ai pas envie de me prendre la tête avec toi ce soir tu sais… » « Pourquoi ce sujet tourne toujours à la dispute ? » « Parce que je veux pas en parler. Je bosse depuis que j’ai dix-neuf ans, je me suis fait à l’idée que je ferais jamais ce que je veux de ma vie. Occupe toi de tes examens plutôt que te soucier de moi. »

2010.

« Mon chéri tu n’es pas obliger de faire ça tu sais. » Je lève les yeux vers ma mère et je remarque qu’elle est à deux doigts de pleurer. Je n’aime pas ça. Je n’aime pas la situation que nous sommes en train de vivre. Rien ne va plus à la maison. Depuis que Noah est né tout va de travers. Le patron de ma mère n’as pas voulu la reprendre après son congé maternité, mon père est payer à coup de lance pierre et nous et bah on a même pas de quoi ce payer à manger correctement. Je suis l’aîné et je sais que je ne peux pas laisser mes parents galérer de cette manière sans rien faire. J’ai obtenu mon diplôme de fin de Lycée et je dis adieu à l’université. J’en rêvais, mais je dois travailler pour aider ma famille à vivre plus ou moins correctement. « Maman j’ai fait ce choix tout seul. Je sais que tu n’arrive plus à payer la nounou pour Noah et mamie va pas pouvoir rester ici éternellement. J’ai trouvé un travail tu sais au café en centre ville. J’ai été pris pour un temps plein, on va avoir un troisième salaire et ça ira mieux. » De l’autre côté de la cuisine mon père me regarde fièrement et cela me fait chaud au cœur. Quant à ma mère elle se jette sur moi pour me prendre dans ses bras. « Juste quelques mois d’accord ? Je ne veux pas que tu sacrifie ton avenir mon chéri, tu es un si bon élève et je veux pas te voir abandonner tes rêves. » Les mois ce sont transformer en année et au final cela fait quatre ans que je travaille dans ce café. Entre temps j’ai juste pris mon indépendance. Je prends ce qu’il me faut pour vivre plus ou moins sur mon salaire et verse le reste à ma mère. Pour que mes sœurs et mon petit chenapan de frère vive correctement.


21 Décembre 2014,

« Tu deviens méchant Louhàn. » « Pardon. Mais tu sais que je n’aime pas parler de cela. J’ai choisi de faire ça pour ma famille. Je regrette parfois, mais quand je vois mon petit frère sourire comme un malade parce qu’il a eu la petite voiture dont il rêvait pour son anniversaire ça efface tous les regrets. » « Je sais Lou. Tu mérite une palme pour tout ce que tu fais pour eux. » « Arrête c’est rien, c’est ma famille. » Je me frotte un peu les yeux et tente de cacher un bâillement, mais bien entendu il ne passe pas inaperçu. « Tu veux que je raccroche ? On se parlera demain. » « NON ! » Je vois Eliàn sourire et je rougis encore. « Non s’il te plaît… J’ai attendu ton appel toute la journée alors maintenant tu reste là. » « A vos ordres mon capitaine ! » Je rigole et observe son image sur mon écran. Il est tellement beau. Trop même… « Callaigh ferme la bouche, tu va bientôt te baver dessus. » « Hein ? Quoi ? » « T’es vraiment à l’ouest ce soir toi. » « Bon au lieu de te moquer de moi parle moi de ta journée un peu. » « Bof. Rien à dire. J’ai revu mon ex. Monsieur est devenu hétéro. » dit-il tout en soupirant longuement. « Ca te dérange ? » « Je m’en fiche, il fait ce qu’il veut. J’ai juste du mal à comprendre pourquoi il assume plus rien d’un seul coup. » « On est pas tous comme toi Eliàn… » « Mais ta famille est au courant non ? » « Oui… » Oh le mensonge Louhàn. « Mais ça n’empêche que je ne vais pas le crier sur tous les toits. » « Tu es gay Sevan, pas malade. » « T’as quel âge toi déjà ? » « Oh ça va hein. Je suis pas une folle perdue non plus. Même si j’ai dix-neuf ans, j’assume juste mon amour pour les beaux hommes. Dans ton genre. » Je crois que mon cœur s’accélère violement d’un seul coup. Il a du louper un ou deux battements même. « Arrête de dire des conneries. » « J’ai toujours pas le droit d’aborder le sujet ? » « Toujours pas non. » Eliàn m’as déjà dit qu’il aimerait que les choses aillent plus loin entre nous. Mais il vit à l’autre bout du pays et moi. Moi je mens à tous le monde…

Quelques mois auparavant.

Assis a même le sol de la chambre de mon petit frère, je fixe Emma qui fait les cent pas devant moi. « Arrête de tourner comme ça, tu me donne mal au crâne. » « MAIS QU’EST-CE QUI T’AS PRIS DE M’EMBRASSER ! » Woh. Je m’attendais pas à la voir hurler comme cela. Je dois dire que sur le coup, elle m’a fait peur. Quinze ans que je la connais et Emma ne m’as jamais hurlé dessus de cette manière. Ca ne sent pas bon pour moi. Vraiment pas. « Crie pas comme ça, ils vont t’entendre. » « Oh mais c’est le but rechercher mon vieux ! Tu m’as embrassé. Tu te rends compte. Moi. Houhou. Moi. Emma. Ta meilleure amie. T’imagine… » Je vois ses yeux s’agrandir d’un seul coup et sa bouche s’ouvrir pour former un immense O. « Euuuuuurk. C’est presque de l’inceste à ce niveau-là ! » Je sais que je ne devrais pas rire, mais face à sa réaction je peux m’empêcher de rire un peu. « Et il rigole cet abrutit de service. » Bon d’accord. Il faut que je la calme sinon on en a pour toute la nuit. « Aide-moi Ems. Je t’embrasserais plus promis, mais fait comme si t’était ma petite amie. S’il te plaît. » « Mais. T’ES MALADE ?! » Et elle repart dans un flot d’insultes et autres explications plus farfelues les unes que les autres. Je la laisse faire pendant quelques minutes et finis par me lever pour la prendre dans mes bras tout doucement. « S’il te plaît… » « Mais tu es gay Lou. Pourquoi tu leurs dit pas. Ils vont pas te bouffer c’est tes parents. » « Tu les connais pas sur ce sujet. » « C’est n’importe quoi Louhàn… »

Deux heures plus tard, on est tous attabler chez moi. Les parents discutent entre eux tout en jetant constamment des regards vers Emma et moi. Je crois que j’ai réellement surpris tout le monde en embrassant ma meilleure amie. J’ai juste paniqué. Parce qu’ici personne n’accepterait mon homosexualité. Emma ne veut pas me croire, mais très rapidement la conversation des adultes tourne autour des potins du quartier et très vite ils en arrivent à parler du couple d’hommes qui a emménagé au bout de la rue. « C’est honteux tout de même de voir cela arriver dans le quartier. » « Ils paraît qu’ils vont adopter. Comment peut-on accepter que des enfants soient élevés par deux hommes ? Le pauvre gosse il sera moqué toute sa scolarité. » Et blablabla et blablabla. J’ai arrêté de respirer quand ma mère à montrer son dégoût face à l’idée que deux hommes puissent vouloir construire une famille ensemble. Je suis en train de me liquéfier sur place. Heureusement Emma est la seule qui a remarquer mon malaise. Elle pose doucement sa main sur ma cuisse et je la supplie du regard. « Tu voulais pas me montrer un truc toi tout à l’heure ? » Je hoche doucement la tête et maman à entendu sa question puisqu’elle nous autorise à sortir de table. Je reste calme le temps de sortir du salon puis je monte en courant me réfugier dans mon ancienne chambre. La porte claque et je fonds en larmes. Il me faudra presque vingt minutes pour me calmer dans les bras d’Emma. Elle me berce doucement contre elle et joue avec mes cheveux. « Ca va aller Lou. Je suis là. Je veux bien jouer le jeu d’accord ?! Ils te laisseront tranquille. Je suis désolée mon ange. » J’ai vraiment mal au cœur, mais les mots d’Emma me détende réellement. Ma famille n’acceptera jamais de me voir avec un homme et je ne suis pas prêt de les voir me tourner le dos. Pourtant il y a Eliàn… En parlant de lui mon téléphone ce met à sonner en laissant son prénom s’afficher. « Dit moi mon petit Lou… Tu l’aime vraiment ce garçon non ? » « Emma il habite à l’autre bout du pays, il a dix-neuf ans et son avenir devant lui… » « Et alors ? Il est mignon et il t’appelle très souvent. Mais le mieux c’est qu’il réussi à te faire sourire alors que t’as même pas encore décroché. » Je lui tire un peu la langue et décroche malgré mes sanglots. Je lui dis que je me suis fait insulter de tapette par d’ancien camarade pour justifier mes pleurs et tout en restant dans les bras de mon amie, j’écoute Eliàn me rassurer pendant près d’une heure. S’ensuivit une longue, très longue conversation avec ma meilleure amie, j’ai finis par lui avouer que oui je suis tombé sous le charme du jeune bouclé. Que oui j’aimerais l’embrasser et le prendre dans mes bras, mais que non je ne le ferais jamais parce qu’il mérite mieux que moi dans sa vie.


21 décembre 2014,

« Un jour je te ferais changer d’avis tu sais. » « A propos ? » « De toi et moi. » « Eliàn… » « Arrête Louhàn. Tes arguments je les connais par cœur et ils sont bidons. Je suis toujours en train de chercher l’université parfaite et bizarrement il y en a une très bien dans la ville où tu vit. » « Tu voulais pas postuler à Yale ? » « Oui bah arrête la drogue hein. J’ai de bons résultats mais pas à ce point là et mes parents ne roule pas sur l’or. » « Mais tes parents te laisserait quitter l’université que tu fréquente maintenant pour traverser le pays afin de rejoindre un pauvre petit serveur qui vit dans un appartement pas plus grand que sa poche. » « Un jour t’arrêtera de te rabaisser ? » « Non. » « Tu m’énerve quand t’es têtu comme ça. » « On est pas ensemble Eliàn. Trouve-toi un beau New-Yorkais d’accord ? » Je vois bien que ce que je viens de lui dire ne lui plaît pas du tout, mais je veux pas le voir débarquer ici… Je ne sais pas ce que je ferais et j’ai pas envie de le décevoir encore plus. « Oui c’est ça t’as raison. Bon écoute je dois bosser mes examens. Bonne nuit. » Et il a raccroché. Comme ça sans prévenir et comme un idiot je me suis mis à pleurer parce qu’encore une fois je suis un lâche et j’ai fait du mal à celui que j’aime parce que je n’ose pas assumer pleinement qui je suis.

***

03 janvier 2015,

Je n’ai pas eu de nouvelles de Eliàn depuis Noël. Je crois qu’il a vraiment pas aimé que je souligne le fait que l’on ne soit pas ensemble. Il répond à peine à mes messages et surtout il ne décroche plus quand j’essaye de l’appeler. Emma m’as dit que j’étais un abrutit fini et je me suis même disputer avec elle hier soir. J’ai l’impression que rien tourne rond dans ma petite vie en ce moment. J’aimerais avoir le courage d’aller voir mes parents pour leurs dire que j’aime les hommes et un en particulier, mais je n’y arrive pas. J’ai peur. Je suis mort de trouille et je suis en train de gâcher ma vie avec cela. De toute façon Eliàn me parle même plus alors… Affalé dans mon canapé, je fixe l’écran de mon ordinateur en espérant le voir se connecter sur Skype, mais rien ne se produit. Je suis tellement perdu dans mes pensées que je sursaute lorsque quelqu’un sonne à ma porte. Je suis en jogging, à peine rasé, mais bon… Ca doit être mes sœurs ou ma mère alors pourquoi s’embêter hein. Je vais ouvrir et referme brutalement la porte en voyant qui se tiens là devant moi. Après quelques secondes de choc, j’ouvre de nouveau pour me retrouver face à un jeune homme qui fait une tête de plus que moi, qui a les yeux les plus verts que je n’ai jamais vu. Je vais m’effondrer je crois. « J’aurais pas dû venir ici, désolé… » Il commence à me tourner le dos et d’un seul coup j’ai le sentiment que je ne peux pas le laisser partir. « Non Eliàn attends… » Il se tourne vers moi et je lui offre un petit sourire timide. « Tu m’as manqué tu sais… » Je fonce droit dans le mur, c’est certain, mais je peux pas le laisser partir. Je sais pas ce qu’il fait ici, mais il est là. Il est là !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: LOUHAN ❞ no you don't have to wear your best fake smile Mar 26 Mai - 22:24

Bienvenue parmi nous !!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: LOUHAN ❞ no you don't have to wear your best fake smile

Revenir en haut Aller en bas
 

LOUHAN ❞ no you don't have to wear your best fake smile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fake
» Elfix 3.74 (fake OS)
» Paris de Longueville ~ Dédales de visages
» Ruby Caldwell - Be yourself and smile
» vitrival

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BUCKEYES AND PROUD ::  :: ADMISSION'S INTERVIEW-